Comment obtenir le statut lmnp ?

L’investissement immobilier est encore ce qui attire le plus les contribuables français. Il faut dire que les avantages sont nombreux. En plus de se constituer un patrimoine immobilier, les investisseurs peuvent également bénéficier d’un grand avantage fiscal. Mais comment fonctionne le régime LMNP ? Et comment l’obtenir ?

Comment fonctionne le régime LMNP ?

Le régime Loueur Meublé Non Professionnel permet de se constituer une rente défiscalisée sur une période assez longue. Ce qui permet à l’investisseur de disposer d’une source de revenus, mais aussi de préparer sa retraite. Avec le statut LMNP, il est facile de développer son patrimoine.

Pour bénéficier du statut LMNP, il faut que l’investisseur acquière un bien immobilier en résidence de services. Les revenus qu’il récolte de cet investissement ne doit pas dépasser 23.000 euros par an. Ils ne doivent pas non plus dépasser le taux de 50% des revenus de son foyer fiscal. Dans le cas contraire, l’investisseur sera considéré comme un LMP ou Loueur Meublé Professionnel.

Tous les biens de résidence sont concernés par le statut LMNP à savoir la résidence de tourisme, la résidence d’affaires, la résidence pour senior, la résidence étudiante et la résidence médicalisée EHPAD. Toutes ces résidences ont des points communs pour être éligibles au statut LMNP : ils doivent posséder des services et des équipements destinés aux locataires.

L’avantage du régime LMNP, c’est que l’investisseur ne s’occupe pas de la gestion locative de son bien immobilier. Il le délègue à un exploitant, lequel est relié avec l’investisseur par un bail commercial.

Comment devenir un loueur meublé non professionnel ?

Pour devenir un loueur meublé non professionnel, il faut commencer par faire une inscription auprès d’un centre de formalités des entreprises, c’est-à-dire du greffe du Tribunal de commerce. Cette action doit être entreprise dans les 15 jours à compter du début de la location du bien immobilier.

Pour réaliser cette inscription, il faut remplir le formulaire P0i qui permet d’obtenir un numéro de SIRET, de faire connaître l’existence de l’activité et d’indiquer le régime d’imposition choisi. S’il s’agit de plusieurs résidences de services, le greffe du Tribunal de commerce compétent peut être celui du lieu de situation de l’un des meublés ou de celui du lieu d’activité principale.

L’investisseur aura ainsi à indiquer son régime d’imposition. Il a le choix entre le régime micro-BIC et le régime réel. Avec le premier, il dispose d’un régime forfaitaire, lequel s’applique d’office. Après un abattement de 50 %, le revenu net imposable peut être calculé. Le plafond micro-entreprise est de 33.200 euros durant l’année 2017.

Si l’investisseur choisir le régime réel, il pourra déduire toutes ses dépenses liées au logement meublé sous le statut LMNP. Ce qui inclut l’amortissement du bien, les provisions, les travaux d’entretien, les réparations courantes, les frais d’acquisition, les intérêts d’emprunts s’il y en a, etc.

L’investissement LMNP s’étend sur le long terme. Pour en tirer le maximum d’avantages, il est recommandé de faire appel à un fiscaliste professionnel. Disposant des compétences nécessaires dans ce domaine, il sera le seul apte à donner des conseils.